Célébration œcuménique de la Croix à Chevry

Nous étions une quarantaine de chrétiens rassemblés autour de la Croix en ce Vendredi Saint 2021, appartenant à l’Eglise Protestante Unie, l’Eglise Protestante Baptiste, l’Eglise Catholique et l’Eglise Orthodoxe du Patriarcat de Constantinople qui fêtait le dimanche suivant la fête de la Croix ...
 
 
 
La célébration, construite ensemble, était ponctuée de points forts, repris dans sa méditation par Christine Kling, pasteure de l’Eglise baptiste, communauté présente au Centre Saint Paul.
 
 
 
 
 
Le psaume 30, nous a introduits à la supplication d’Israël, qui fait l’expérience de l’abandon mais aussi comme le Christ de la confiance en Dieu :  « je suis sûr de toi, Seigneur »
 
 
 

Avec le récit de la Passion, « l’Heure » du Christ est arrivée par le chemin de la Croix : arrestation, condamnation, exécution, abandon des hommes… de presque tous, c’est là que Jésus confie sa mère à Jean, inaugurant des relations nouvelles entre les hommes. Consolation.
Ce récit a deux mille ans mais il se rejoue chaque jour dans nos vies personnelles, communautaires et dans la vie du monde.

 
 
« Fais paraître ton jour, que l’Homme soit sauvé »
Notre prière qui se veut universelle a été imprégnée par l’expérience qui est la nôtre depuis cette année de pandémie. Présents dans notre prière les jeunes, les personnes âgées victimes de la grande solitude, les malades vivant l’angoisse de la souffrance et de la mort mais aussi tous les artisans de paix dans notre monde.
En effet, ne nous contentons pas de rêver à la vie d’après, la Croix conduit à la Résurrection de Pâques, nous devons être des missionnaires du quotidien, notre amour doit être un amour engagé, pratique, proche des faibles, des démunis auprès de qui chacun peut trouver des raisons de se réjouir et Dieu nous délivre de nos peurs, de nos morts.
 
 
 
 
La célébration a été enregistrée et reste visible sur la chaine YouTube de la paroisse de Chevry ici.