Le Sacrement des Malades

Le sacrement des malades est le sacrement de l’amour et de la tendresse de Dieu pour les personnes éprouvées par la maladie ou la vieillesse. L'imposition des mains et l'onction d'huile viennent apporter à la personne malade la force nécessaire pour faire face aux souffrances, ainsi que réconfort, douceur, paix et confiance dans la lutte contre le mal.
 
Le prêtre prononce ces paroles lors de l’onction d’huile sainte sur le front et dans les mains :
"Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit-Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés et de tout mal, qu’il vous sauve et vous relève" ...
 
Le sacrement des malades est le sacrement de la vie et des vivants ; il donne la vie même de Dieu, et peut-être donné plusieurs fois, du moment où il y a une altération de l'état de la santé de la personne malade. C'est ce sens que le concile Vatican II vient affirmer, alors qu'autrefois le sacrement des malades, appelé "extrême-onction", était le sacrement des mourants et était conféré aux personnes en fin de vie, à l'article de la mort, et il ne pouvait être administré qu'une unique fois.
Ce changement de perspective doit nous libérer de la peur et ne pas alors nous faire hésiter à demander en paroisse ou au sein de l'aumônerie d'hôpital, pour nous-mêmes,  ou à le proposer à des personnes que nous connaissons, ce sacrement de la compassion de Dieu, quand nous en ressentons le besoin. Nous pouvons aussi donner en même temps à la personne malade la communion, si son état lui permet de la recevoir. En cas d'ultime communion, ce serait alors le viatique ("provision pour la route") qui prépare au passage de la vie terrestre à la vie éternelle en Dieu.
 
Pour en savoir plus sur ce sacrement, vous pouvez suivre ce lien vers le site de l'Eglise Catholique en France.
 
Sur le secteur
  • Des célébrations communautaires sont proposées à des dates proches du dimanche de la santé, en février ou mars. 
  • En dehors de ces célébrations, n’hésitez pas à  contacter un prêtre